1

Villers-la-Ville

Bénédicte van CUTSEM-KAYIBANDA

55 ans, Mariée, 2 enfants, 4 petits-enfants et Maman d'accueil de 3 enfants aujourd'hui adultes, Consultante indépendante en projets de développement, santé, et formation à l'entreprenariat en pays en développement

Coordinatrice de la Commission Afrique centrale des Rencontres pour la Paix, Présidente de l'ONG SAD-International (Soutien et Action pour le Développement), qui travaille dans le Nord-Kivu, Plateforme citoyenne de soutien pour les réfugiés, hébergeuse militante contre les visites domiciliaires et pour une commune hospitalière
0479/60.00.70
Rue Cheranne, 1 à 1495 Sart-Dames-Avelines

  

Pour moi, l'accueil et l'engagement ne sont pas de vains mots. Maman d'accueil et hébergeuse d'amigrants, je n'hésite pas à m'engager dans les combats pour un monde plus humain. Infirmière de 55 ans, devenue économiste de la santé, consultante et formatrice en micro-entreprises, je n'ai qu'un seul désir dans mes activités professionnelles que j'ai déjà pu exercer ici ou en Afrique : permettre à chacun de réaliser ses rêves. Grande travailleuse, je laisse une large place à l'intelligence collective et au dialogue dans la recherche de solutions aux problèmes communs.

Mon ambition pour la Province est que celle-ci se rapproche du citoyen et des associations, qu'elle optimalise la qualité, l'équité et la communication sur ses missions. Par exemple en renforçant le prêt de matériel aux associations, l'information quant aux subsides existants pour l'accueil de la petite enfance, le développement du numérique dans les écoles.

Le Brabant wallon rencontre deux défis majeurs qui me sont chers : la mobilité, et le logement.

La Province doit notamment réactualiser son plan visant à une mobilité coordonnée, et intensifier l'action de la Régie provinciale dans sa politique d'acquisition de terrains destinés au logement public.

L'environnement est aussi un enjeu provincial par l'optimalisation des contrats de rivières, le financement d'équipements "propreté", et l'octroi de subsides au verdissement de l'espace public.

La Province doit aussi augmenter son soutien aux projets culturels par le prêt de matériel afin d'encourager les projets locaux, et elle doit augmenter ses subsides aux secteurs associatifs et de l'éducation permanente.

Elle doit finalement continuer à soutenir le bon fonctionnement de la Zone de secours du Brabant wallon.

Top