1

Chaumont-Gistoux

Michel CHARLES

63 ans, Marié à Claire Escoyez, 5 enfants, 8 petits-enfants, Administrateur et General Manager Finance & Business Services chez AGC Glass Europe SA

Membre de la section locale d'Amnesty International, Anciennement président de PO d'école libre
010/88.93.34
Rue Piette, 18 à 1325 Longueville

  

Juriste de formation, avocat pendant 5 années au barreau de Bruxelles, puis actif dans le secteur privé industriel, j’ai eu la chance de participer à de nombreuses acquisitions d’entreprises en Europe et aux Etats-Unis. Nous avons eu l’opportunité, avec ma famille, d’y vivre deux années complètes début des années 90. A notre retour, j’ai rejoint un autre groupe industriel dont les activités s’étendent de l’Espagne à la Russie. J’y ai exercé différentes fonctions et suis actuellement responsable des activités de nature comptable, financière et assimilées (juridique, taxes, risk management...) tout en étant associé à la structuration de partenariats impliquant, selon les cas, des institutions internationales, des concurrents, des fournisseurs ou des clients.

D’ici un peu plus de 18 mois, j’arriverai au terme de ma carrière professionnelle, à 65 ans. 

Je me présente pour la première fois aux élections. Deux raisons sous-tendent ce choix :

  1. L’intérêt personnel : la curiosité intellectuelle me pousse à investir du temps dans un domaine que je connais nettement moins que les milieux que j’ai pu fréquenter jusqu’à présent. Je souhaite rester actif tout en étant libéré des responsabilités opérationnelles que j’assume à ce jour, sans créer une dépendance économique ou professionnelle nouvelle.
  2. Le partage d’expérience : ayant eu la chance d’être confronté à des problématiques diverses dans des milieux et régions variés tout au long de mon parcours professionnel, je suis tenté de confronter les recettes de base qui m’ont permis de résoudre beaucoup d’obstacles à un monde que je connais assez peu.

Pourquoi la Province? Pour des raisons personnelles, je ne souhaitais pas me présenter aux Communales et mon parti m’a proposé cette candidature provinciale, que j’ai acceptée. Depuis que la Province a perdu la compétence de tutelle communale, l’utilité de cette institution est fréquemment posée et cette question est légitime. La réponse requiert que les acteurs impliqués dans la réponse soient à la fois critiques et honnêtes. Tout en veillant à maintenir et développer les missions et actions provinciales utiles, il faut accepter de poser la question de l’efficacité financière des ressources et moyens utilisés pour les missions provinciales et s’assurer qu’un redéploiement institutionnel éventuel participera à une amélioration de ces services et une réduction de leur coût.

Pourquoi le cdH? Pour une raison simple : j’estime que ce parti a contribué à créer et développer les institutions qui marquent les moments essentiels de notre parcours humain : la naissance et le décès, l’enseignement et la formation. Je trouve que ce parti apporte une contribution sérieuse à la recherche d’un équilibre de partage entre l’efficacité économique des institutions qui nous emploient et la distribution des ressources générées par ces institutions. Je suis un fervent défenseur des institutions libres au niveau hospitalier et de l’enseignement. Leur indépendance de gestion participent à un équilibre nécessaire entre initiative privée et publique, les deux étant à mes yeux indispensables. 

Concernant les valeurs qui animent mon engagement, elles ne se disent pas mais se pratiquent et, à mon âge, j’ai encore beaucoup à apprendre dans le domaine éthique, certainement plus que de leçon à partager. La seule inflexion sur les valeurs sera d’écrire que j’ai eu la chance de faire connaissance de mon épouse il y a plus de 40 ans sur les bancs de l’université, qu’elle est active professionnellement, que nous avons la chance d’être heureux, que nous avons 5 enfants et (actuellement) 8 petits enfants.

Top